FANDOM


Vismes est une commune française, située dans le département de la Somme et la région Picardie. Vismes est appelée localement « Vismes-au-Val » ou « Vismes au mont » (à cause de la présence d'un château à motte).


Toponymie Modifier

Le nom du village vient de la Vimeuse autre fois appeler la Vismes, Vîmes ou encore Vimme. Il semble que ce mot vient du latin via maris qui a donné par la suite vima, vitsma ou visma, voulant dire la route (via) de la mer (maris) nom donné par les Romains à cette rivière et plus tard à cette localité[1].

Histoire de la communeModifier

Le château à motte de Vismes fut érigé en 1066 par un certain Théobald Fretel de Vismes. Une motte naturelle est surélevée et entourée d'un fossé. La terre ainsi extraite sert à remblayer la butte, qui atteint environ 20 mètres de large et à la base de laquelle on édifie une palissade en bois. Pour la défense du village on délimite une surface d'environ six hectares pour, en cas de danger, accueillir tous les villageois et leurs animaux. Le seigneur de Vismes occupe le donjon de bois de deux étages bâti sur la motte ; ainsi le seigneur et ses hommes peuvent observer les alentours et voir approcher l'ennemi.

La seigneurie de Vismes-au-Mont possédait un château à deux mottes auprès desquelles furent inhumés les gentilshommes picards tués à la bataille de Crécy,Vismes fut érigé en Baronnie en 1320. Le château fut détruit par Jean de Gand (1340-1399), comte de Lancastre en 1372.

Le village avait une charte communale au Moyen-Age. La seigneurie passa des de Vismes aux Cayeux au Modèle:XIVe siècle, puis aux de Monchy en 1436, et finalement le fief est racheté par Paul Le Blond Du Plouy, après la mort d'André de Monchy en 1785. Après la Révolution, Vismes absorbe les hameaux du Plouy, Morival, Vimemont.

Liste des seigneurs de Vismes Modifier

  • Théobald de Vismes (avant 1066-1084)
  • Roger de Vismes (1084-1130)
  • Barthélémy de Vismes (1130-1162)
  • Richard de Vismes (1162-1200)
  • Barthélémy II de Vismes (1200-1229)
  • Enguerrand de Vismes (1229-1261)
  • Jean de Vismes (1261-1273)
  • Robert de Vismes (1273-1302)
  • Jean II de Vismes (1302-1330)
  • Mathieu de Cayeux (1330-1375)
  • Jean de Cayeux (1400)
  • Jean II de Cayeux (1436)
  • Jean de Monchy
  • Antoine de Monchy
  • Gedeon de Monchy (1585-1619)
  • Charles de Monchy (1619-1659)
  • Francois de Monchy
  • André de Monchy
  • Benoit de Monchy
  • André II de Monchy (1785)

Patrimoine Modifier

La seigneurie de Plouy en Vimeu, commune de Vismes, canton de Gamaches dans la Somme, bailliage d’Abbeville, une maison seigneuriale avec terres, appartenait en 1377 à Pierre Becquet, écuyer ; en 1400 à Edmond Becquet, écuyer et à Jean Becquet avant 1500. Antoinette Becquet, dame du Plouy épouse Pierre d’Acheux vers 1483 (cette seigneurie resta dans la descendance d’Acheu jusqu’en 1700). Le Plouy passa à Catherine d’Acheu, dame du Plouy, et à son époux Claude Le Roy, seigneur de Valanglart ; ceux-ci la vendirent le 5 novembre 1668 à Claude le Blond ; mentionnée dans l’acte avec 10 journaux d’enclos et 137 de terres labourables, la maison seigneuriale devait être en fort mauvais état car l’année suivante, Claude le Blond obtint de la sénéchaussée de Ponthieu l’autorisation nécessaire aux réparations, pour éviter et prévenir une plus grande ruine. Le château actuel du Plouy, construit en 1711 par les Monchy de Visme, en brique : corps de logis rectangulaire à avant-corps central surmonté d'un fronton triangulaire prolongé par 2 aile saillantes sur les 2 faces en lits alternés de brique et de pierre.

L'église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge, très restaurée après 1945 : nef Modèle:XIIe siècle, collatéraux et chœur Modèle:XVe siècle, clocher-porche Modèle:XIIIe siècle ; fonts baptismaux Modèle:XVe siècle en plomb reposant sur des colonnettes Modèle:XIIIe siècle ; mobilier : maître-autel avec retable à colonnes torses et décor sculpté Modèle:XVIIe siècle, autel latéral avec retable et sa toile Modèle:XVIIe siècle/Modèle:XVIIIe siècle ; statues : saint Nicolas Modèle:XVIe siècle, Vierge à l'Enfant Modèle:XVIIe siècle, 3 statues et un Christ datant du Modèle:XVIIIe siècle ; banc du Modèle:XVIIIe siècle, bannière {{XIXe siècle plaque commémorative sur cuivre 1661.

L'enceinte médiévale construite aux alentours de l'an mil par le premier seigneur de Vismes, Théobald.

La ligne. L'ancienne voie de chemin de fer. De nos jours la ligne de chemins de fer n'existe plus. Cette ligne faisait essentiellement du transport de marchandises en desservant les coopératives mais aussi quelques voyageurs. L'ancien arrêt se situait au point kilométrique 29,125 depuis la gare de Longpré-les-Corps-Saints. La ligne Longpré-les-Corps-Saints / Gamaches, à voie unique, a été ouverte le 9 mai 1872 et déclassée le 10 novembre 1993, elle desservait : Longpré-les-Corps-Saints / Bettencourt-Rivière / Airaines / Allery / Wiry-au-Mont / Forceville / Oisemont / Cerisy-Buleux / Martainneville - Saint-Maxent / Vismes-au-Val / Maisnières / Gamaches et Longroy - Gamaches

Repères géographiques Modifier

Village très agricole, Vismes est construit sur la Vimeuse anciennement la Vîmes, petite rivière du Vimeu. Il se trouve près de Tours-en-Vimeu au nord, Frettemeule à l'ouest et Saint-Maxent à l'est. Il est entouré de hameaux comme Le Plouy et Morrival.

Le village en lui-même se divise en deux partie Vismes d'en haut ou Vismes au Mont (du fait de la présence de l'enceinte médiévale) et Vismes d'en bas ou Vismes au Val. Vismes est un village tourné vers l'agriculture et l'élevage. Nous pouvons observer au hameau du Plouy, un château élevé au Modèle:XVIIIe siècle, par les derniers seigneurs héréditaires du fief


Lieux et monuments Modifier

  • La seigneurie de Plouy en Vimeu, commune de Vismes, canton de Gamaches dans la Somme, bailliage d’Abbeville, une maison seigneuriale avec terres, appartenait en 1377 à Pierre Becquet, écuyer; en 1400 à Edmond Becquet, écuyer et à Jean Becquet avant 1500. Antoinette Becquet, dame du Plouy épouse Pierre d’Acheux vers 1483 (cette seigneurie resta dans la descendance d’Acheu jusqu’en 1700)[2]. Le Plouy passa à Catherine d’Acheu, dame du Plouy, et à son époux Claude Le Roy, seigneur de Valanglart ; ceux-ci la vendirent le 5 novembre 1668 à Claude le Blond ; mentionnée dans l’acte avec 10 journaux d’enclos et 137 de terres labourables, la maison seigneuriale devait être en fort mauvais état car l’année suivante, Claude le Blond obtint de la sénéchaussée de Ponthieu l’autorisation nécessaire aux réparations, pour éviter et prévenir une plus grande ruine. Le château actuel du Plouy, construit en 1711 par les Monchy de Visme, en brique : corps de logis rectangulaire à avant-corps central surmonté d'un fronton triangulaire prolongé par 2 aile saillantes sur les 2 faces en lits alternés de brique et de pierre.
  • L'église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge, très restaurée après 1945 : nef Modèle:XIIe siècle, collatéraux et chœur Modèle:XVe siècle, clocher-porche Modèle:XIIIe siècle ; fonts baptismaux Modèle:XVe siècle en plomb reposant sur des colonnettes Modèle:XIIIe siècle ; mobilier : maître-autel avec retable à colonnes torses et décor sculpté Modèle:XVIIe siècle, autel latéral avec retable et sa toile 17ème/18ème ; statues : saint Nicolas 16ème, Vierge à l'Enfant 17ème, 3 statues et un Christ datant du Modèle:XVIIIe siècle ; banc du Modèle:XVIIIe siècle, bannière Modèle:XIXe siècle plaque commémorative sur cuivre 1661[3].
  • L'enceinte médiévale construite aux alentours de l'an mil par le premier seigneur de Vismes, Theobald.
Ligne Longpré-les-Corps-Saints Longroy-Gamaches

La ligne Longpré-les-Corps-Saints - Gamaches.

Personnalités liées à la commune Modifier

Notes et références Modifier

  1. à consulter
  2. Voir René de Belleval, 'Les fiefs et les seigneuries du Ponthieu et du Vimeu. Essai sur leur transmission depuis l'an 1000 jusqu'en 1789', éditions Monfort, Brionne, notice le Plouy, p.259. Philippe Seydoux, Gentilhommières en Picardie. Ponthieu et Vimeu, éditions de la Morande, 2002, notice Le Plouy à Vismes, p.119-120.
  3. Quid
  4. Source:Fcvnet [1]
  5. http://www.annales.org/archives/x/verlant.html


Voir aussi Modifier

Articles connexes Modifier

Sources Modifier

Liens externes Modifier